Un long Samedi Saint Enregistrer au format PDF

Jeudi 30 avril 2020
0 vote

Grâce au service accru de La Poste en ce début mai, il nous est possible de vous rejoindre chez vous par le biais de ce bulletin nouveau ou sur la page d’accueil de notre site internet. Nous sommes heureux de venir vers vous pour vous exprimer notre solidarité dans ces circonstances exceptionnelles.

Pour le mois de mai pas de changement, c’est-à-dire aucune célébration (messe, confirmation, profession de foi, 1re eucharistie, baptême, mariage) excepté celles des obsèques avec toujours moins de 20 personnes.

Nous savons les conséquences négatives engendrées par la crise sanitaire actuelle et nous mesurons aussi que ce moment comporte des aspects positifs dont vous êtes parfois les témoins. Pensez à mettre par écrit ces témoignages de délicatesses, de bons moments, de mercis, ces réflexions qui vous animent. N’hésitez pas à les partager, de façon anonyme ou non, en nous les transmettant soir par mel, sur le site ou dans les églises ouvertes.

Durant ce temps pascal nous pouvons nous rappeler qu’après la mort de Jésus et sa mise au tombeau, il y a le silence du samedi saint.

  • Le jour des attentes déçues et des amis perdus.
  • Le jour sans liturgie où nous veillons.
  • Le jour de l’indécision.

Le 17 mars dernier à midi, toutes affaires cessantes, nous sommes entrés comme dans un long samedi saint. Un temps d’arrêt. Un temps d’indécision.

  • Comment allons-nous en sortir ?
  • Par quels passages ?
  • Par quels pas sages ?
  • D’où l’avenir viendra t-il vers nous ?
  • En serons-nous les acteurs ?

Il est bon de durer dans ces questions, sans chercher rapidement des réponses consolatrices. Jésus n’a de cesse d’interroger ses interlocuteurs, de les remettre en question, pour qu’ils aillent à la racine d’eux-mêmes, et qu’à partir de ces racines ils élaborent d’autres modalités d’existence.

Au plaisir de nous retrouver bientôt le premier week-end de juin.

Marthe Leclerc, André Sicot, Jean-Jacques Le Roy