Ascension : Départ ou Promesse ? Enregistrer au format PDF

Lundi 27 mai 2019
0 vote

Saint Luc, dans son récit, nous suggère que « les cieux s’ouvrent ». L’image est belle. On croyait que le vie des hommes s’arrêtait au mur de la mort. Jésus a fait une brèche par laquelle il est passé le premier, avant de nous entraîner avec lui…

Un penseur chrétien des premiers siècles raconte qu’il eut un rêve, une nuit :

« Des myriades d’oiseaux voletaient sous un fil tendu au-dessus du sol. Sans cesse ils s’envolaient, heurtaient le filet et retombaient à terre. Le spectacle était accablant de tristesse. Mais voici qu’un oiseau s’élança à son tour : il s’obstina à lutter contre le filet et, soudain, blessé, couvert de sang, il le rompit et s’élança vers l’azur. ce fut un cri strident parmi tout le peuple des oiseaux et dans un bruissement d’ailes innombrables, ils se précipitèrent vers la brèche, vers l’espace sans limite. »

Osons dire que le "Paradis" n’existera pas pour ceux qui se contentent de l’attendre. « Ne restez pas à regarder en l’air » , se sont entendu dire les apôtres. La vie éternelle ne commence pas après la mort. Le ciel, il faut le faire. Dès aujourd’hui, il faut cultiver un petit coin de Paradis.

Comment ? Vous qui vivez une dure vie professionnelle ou familiale, n’oubliez pas que ce n’est pas : plus vous « monterez »dans l’échelle sociale, plus votre standing sera « élevé », mais c’est plus vous aimerez  !

D’après Jean Corbineau(Parole de Dieu, Paroles de fête)