Dimanche 1er avril 2018

Message de Pâques 2018 Enregistrer au format PDF

0 vote

Message de notre évêque Denis Moutel pour la fête de Pâques 2018. (texte complet)

Jésus-Christ , le premier-né d’une multitude de frères.

Le Christ est ressuscité ! La mort n’a plus de pouvoir sur lui.

Tel est le grand message de Pâques : Dieu manifeste la toute puissance de son amour, en relevant d’entre les morts ce Fils unique qui a été jusqu’au bout de sa mission, jusqu’au don de sa vie, jusqu’à l’extrême de l’amour, pour que le monde ait la vie en abondance.

Et cette nouvelle ne concerne pas que Jésus. le christ n’est pas un miraculé de l’humanité, dont nous pourrions contempler à distance le destin heureux, comme on regarde un exploit que l’on ne saurait atteindre. Non il n’est pas seul, nous sommes avec lui, il est pour nous comme l’aîné, « le premier-né d’une multitude de frères » (Romains 8,29).

Parce que Jésus a connu une vie d’homme, parce que son corps est un corps d’homme, nous croyons que chacun de nous peut passer en Dieu. Et c’est pourquoi la Résurrection du Christ nous appelle à un infini respect de chaque personne humaine, et encore plus lorsqu’elle est faible, fragile, car c’est le crucifié, celui qui fut abandonné de tous, que Dieu a élevé au-dessus de tout.

C’est ainsi que les évêques unanimes ont voulu envoyer un signal de fraternité aux personnes en grande fragilité, au terme de leur vie sur la terre. Devant les fortes pressions pour l’euthanasie, nous affirmons que les personnes dépendantes ont besoin de confiance et d’écoute plutôt que d’un geste de mort. Retour ligne automatique (Déclaration des évêques de France : Fin de vie : oui à l’urgence de la fraternité ! jeudi 22 mars 2018)

Par sa résurrection, nous apprenons que même ce qui nous semble le plus mal parti, en chacun de nous, est sauvé de la destruction :

  • sur la croix du Fils de Dieu, toute la haine du monde est tenue en échec par le plus grand amour.
  • sur la croix du Fils de Dieu, tout le péché du monde est anéanti par le plus grand pardon.

Suivant la belle oraison de la nuit de Pâques, nous croyons que "ce qui était abattu est relevé, ce qui avait vieilli est rénové".

Depuis le jour de sa résurrection, c’est de bouche à oreille que la nouvelle s’est transmise comme une traînée de poudre…. que cette expérience a fait germer la foi. En nous appuyant sur le témoignage de tant et tant de personnes avant nous, n’ayons pas peur de dire comment la foi en la Résurrection de Jésus nous renouvelle. N’ayons pas peur de le vivre et de le dire dans le renouvellement missionnaire de nos paroisses.

C’est Pâques. Avec les nouveaux baptisés, nous vous partageons notre joie, nous choisissons l’Espérance !

Denis Moutel évêque de Saint-Brieuc et Tréguier.